Meshing the ordinary, avec Dana Saez, 9 dessins sur papier, fil de coton, ventouses et pavés, dimensions variables, 2019

Les fils de coton de l’installation Meshing the ordinary, réalisée avec l’artiste et architecte Dana Saez, matérialisent la projection au sol de la vitrine de la galerie où se déroule l’exposition éponyme. Le déplacement à 90 degrés s’accompagne d’un renversement horizontal en miroir, uniquement perceptible grâce au tracé de la projection. Ce renversement engendre un point de rencontre et de tension entre les fils, que le dessin préparatoire n’avait pas permis d’anticiper dans sa forme définitive.